> Les sociétés d’auteurs, d’interprètes, de producteurs et d’éditeurs s’indignent des démissions au sein de la commission Copie privée

> 14 novembre 2012

Les auteurs, artistes-interprètes, producteurs et éditeurs du sonore, de l’audiovisuel, de l’écrit et des arts visuels expriment leur totale indignation devant la nouvelle tentative d’un certain nombre d’organisations représentatives d’entreprises redevables de la rémunération pour copie privée de faire obstruction par leur démission au fonctionnement de la Commission chargée par la loi de fixer la rémunération pour copie privée.

Néanmoins et contrairement à l’attente desdites organisations, la Commission de la copie privée reste à même d’adopter régulièrement les décisions qu’elle a prévu de prendre pour assurer la continuité de la mise en œuvre, à compter du 1er janvier 2013, de la rémunération pour copie privée.

Les bénéficiaires de la rémunération tiennent par ailleurs à rappeler :

• que la rémunération pour copie privée constitue un élément essentiel de la rémunération légitime de leur travail et du financement des activités culturelles de notre pays, où elles génèrent un nombre très important d’emplois, au travers notamment d’un grand nombre d’évènements culturels répartis sur l’ensemble du territoire national,

• que cette rémunération ne représente qu’une partie infime du chiffre d’affaires des entreprises qui ont cru pouvoir prendre l’initiative de quitter la Commission et dont l’activité consiste pour l’essentiel, s’agissant des supports assujettis, à importer des supports ou appareils fabriqués à l’étranger sans création significative d’emplois dans notre pays.

Les bénéficiaires de la rémunération soulignent l’attitude de responsabilité des organisations représentant les redevables de la rémunération qui continuent à participer aux travaux de la Commission, permettant ainsi la poursuite des discussions sur une base constructive afin d’arriver à des résultats équilibrés prenant en compte les réalités et intérêts en présence.

ADAMI (Sté pour l’Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes)
ADAGP (Sté des Auteurs dans les Arts Graphiques et Plastiques)
COPIE FRANCE (Sté pour la perception de la rémunération pour copie privée audiovisuelle et sonore)
PROCIREP (Sté des Producteurs de Cinéma et de Télévision)
SACD (Sté des Auteurs Compositeurs Dramatiques)
SAIF (Sté des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe)
SACEM (Sté des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique)
SCAM (Sté Civile des Auteurs Multimédia)
SCPP (Sté Civile des Producteurs de Phonogrammes)
SPEDIDAM (Sté de Perception et de Distribution des Droits des Artistes Interprètes de la Musique et de la danse)
SPPF (Sté Civile des Producteurs de Phonogrammes en France)
SOFIA (Sté française des intérêts des auteurs de l’écrit)


17/11/2014 > Lucien Clergue nous a quittés

15/09/2014 > La SAIF à ManifestO

29/08/2014 > Les rencontres de la SAIF à VISA pour l’image

03/07/2014 > Conférence de presse à Arles : Mettre fin au pillage des images sur Internet

02/07/2014 > La SAIF à Arles

01/07/2014 > Nouveau bureau de la SAIF, Pierre Garçon élu président

25/06/2014 > Assemblée générale 2014 - résultats des élections

23/06/2014 > Assemblée générale 2014

09/06/2014 > La SAIF est membre de la CISAC !

10/04/2014 > Moteurs de recherche d’images : la SAIF soutient la proposition de loi pour rémunérer les auteurs

SAIF (Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe) — Siège social 205, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris — Directeur de publication : Olivier Brillanceau — nous contacter
Établissement principal : 205, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris — RCS Paris : D 422 280 255 — Numéro TVA intracommunautaire : FR 19422280255
Création graphique : collectif Au fond à gauche — motorisé par SPIP — hébergé chez OVH — Tous droits réservés.

Avertissement : ce site Web comporte des informations nominatives concernant notamment les sociétaires de la SAIF. Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant en ligne sur ce site. Ce droit s’exerce auprès du gérant, Monsieur Olivier Brillanceau.